Sorties Avril 2019

Dimanche 21/014/2019 : Affligem

Jean-Louis, Michel, Jos et Jean-Paul

IMG_4074IMG_4081

DSC_2800 (1)DSCN0831IMG_4443


 

Samedi 20/04/2019 : Le BRM 300 d’Anderlecht
Par Alain Darville

Lien vers les photos

C’est l’été pour le 300 de notre club en ce week-end de Pâques.

Le parcours est devenu un classique : Maredsous, Hastière, Virreux-Wallerand, Mariembourg, Cerfontaine, Thuin, Le Roeux et Enghien. 59 inscrits, malgré le fait qu’un autre 300 est prévu lundi. Merci à tous d’être venu.

Patrice a fait la reconnaissance du parcours la veille. Rien de spécial à signaler si ce n’est que, entre autres : « Km 110 chiens agressifs derrière un petit grillage, à plusieurs autres endroits on se fait copieusement aboyer dessus. »

Le départ est prévu à 6h30, mais déjà à 5h45 c’est la file à l’inscription. De petits groupes partent avant l’heure.

Pierre-Yves et moi, nous sommes aux inscriptions, il faut se dépêcher pour être prêt à partir avec le groupe. Groupe assez imposant. Mais qui va déjà se diviser en deux dès la première grosse montée juste avant la traversée de la Forêt de Soigne. Johan D., Eric M, Bruno E., et bien d’autres sont partis.

Je reste avec Pierre-Yves, Jean-Marie Z., Yves W., les trois représentants de Team de Lux, Miguel B., Alain N. et Gerald R., et bien d’autres.

Le Team de Lux me fait un peu peur, connaissant leurs qualités, mais l’allure n’est pas trop (hem) élevée. Au 1er contrôle, les cyclos devant sont déjà repartis. Pour info ( :, je teste une gosette aux cerises.

C’est reparti vers Maredsous. Sur une route trouée, je ne peux éviter un trou en suivant le groupe. Je crève. Alain m’aide, mais le bout de la pipette reste dans la pompe. Heureusement Yves arrive et a une pince (c’est bon à savoir) pour enlever ce bout de la pompe et le revisser dans la pipette. On regonfle. Maintenant c’est la pompe qui reste bloquée sur la pipette. Ce ne sera pas facile de rouler avec une pompe fixée à la roue… Mais Gerald arrive à la dévisser. On ne touche plus à rien et on repart. 20 minutes dans la vue.

Pour moi, le premier test pour savoir si je pourrai suivre se fait dans la longue montée après Ham-Sur-Sambre. Ça passe, un peu à la traine, mais je peux revenir. Alain va souvent m’aider en étant parfait dans le rôle de bouche-trou.

Sur le ravel direction Maredsous, je fais illusion quelques kilomètres en menant, mais vent de face, avec le léger faux plat montant, c’est trop dur. Alain et ensuite Miguel s’y mettent et c’est parti à 40 km/h.

Du monde à l’Abbaye de Maredsous au 2ème contrôle. Je fais le grand nettoyage de mes restes de crevaison (mains et lessive des gants), trop de monde pour faire la file, je bois de l’eau.

Jusque Hastière, ce sont de belles montées qui nous attendent. Gerald crève, Alain reste avec lui, moi j’essaye de ne pas trop perdre de temps sur Pierre-Yves, Serge, Jean-Marie et Miguel.

Dans la descente vers Hastière je reviens sur le petit groupe avec Yves et nous continuons le long de la Meuse via le ravel. Au 3ème contrôle à Virreux-Wallerand, Gerald et Alain nous rejoignent. Nous récupérons le groupe de Frank S., Peter D., Daniel D.N. et Marcel F.

Jusqu’ici le vent ne nous a pas trop embêter, en fait c’est un vent d’Est, et comme nous n’irons jamais plein Est, jusqu’au bout, nous ne le sentirons pas trop.

Notre petit groupe repart. A chaque montée, Alain m’attend pour ensuite revenir. Je suis de temps en temps en sur-régime, mais je tiens le coup.

La température monte de plus en plus, 28°c sur le vélo. La corps n’est pas encore habitué à la chaleur, et parfois cela devient dur à supporter.

La longue montée dans les bois avant d’arriver à Cerfontaine est toujours aussi pénible. Je retrouve tout le monde au 4ème contrôle.

Nous repartons pour 30 km de ravel. Les portiques sont une horreur (freiner, repartir à fond), surtout en fin de groupe. Pierre-Yves fait un numéro en tête, avec Serge qui s’y met aussi. Mais les arrêts, relances avec le léger faux plat montant, deviennent trop dur après le x-ième portique. Je laisse partir le groupe en espérant revenir quand cela descendra. Yves qui trainait derrière arrive, me passe, me fait signe de la suivre et à 40 km/h, j’en suis même à toucher un portique avec mon guidon, tellement ça roule vite, nous revenons un peu avant d’arriver à Thuin. Tenir dans la montée, repartir sur un nouveaux ravel avec cette fois Miguel qui fait le tempo, ça fonce…

Juste avant d’arriver à Le Roeulx, il faut encore monter le long de l’ascenseur à bateaux de Strépy-Thieu. Pierre-Yves est un peu à l’arrêt (enfin il monte comme moi), il est déshydraté.

A Le Roeulx nous retrouvons Johan, Eric, Bruno qui étaient partis de grand matin avec le groupe rapide. Nous nous refaisons une santé, Jean-Marie, Alain et Miguel ont dévalisé la boulangerie locale.

Maintenant cela devient plus facile, il n’y a plus de longue montée, je suis le groupe sans trop de problème.

A Leeuw-Saint-Pierre c’est le regroupement général, avec le reste du groupe des forts, tout le monde arrive vers 20h. 13h30 pour faire 300 km et 2700 m de dénivelé, ce n’est pas trop mal, même si les meilleurs ont fait ça en 11h30.

La semaine prochaine, ce sera le 400 nocturne de Herentals, tout un programme…

Lien vers le parcours Strava


Dimanche 14/04/2019 : Bodegem

Jean-Paul et Guy

DSC05909


 

Samedi 06/04/2019 : Le BRM 300 de Morkhoven
Par Alain Darville

Les 200 sont déjà finis. Je n’en ai pas fait assez pour aborder les 300 avec sérénité. Surtout que bien que (ou à cause) tout plat, le BRM 300 de Morkhoven est un 300 de vitesse. Ce 300, qui est aussi un classique, est organisé par Jan Geert, c’est donc c’est un gage de qualité.

Le point fort de ce parcours est Kinderdijk. Dix-neuf moulins à vent, construits aux alentours de 1740 et faisant partie d’un système de gestion des eaux pour lutter contre les inondations. Aujourd’hui, ils symbolisent la gestion des eaux en Hollande et, en 1997, le site a été proclamé patrimoine mondial de l’UNESCO.

Il faisait malheureusement tout gris, ce qui ne mettait pas trop en valeur les moulins à vent.

Nous partons à 7h quand le soleil se lève, le but est de revenir avant qu’il ne se couche (vers 20h) 😊.

Du club, nous sommes deux, Patrice et moi. Pierre-Yves est parti faire sa duo-diagonale Virton-Ostende avec Fred.

Cela démarre assez vite, 28-29 km/h. Patrice roule un peu avec nous, jusqu’à ce qu’en passant sur une bosse, son garde mangé, contenu dans un de ses nombreux sacs, ne se répende sur la route.

Nous le laissons récupérer toute sa nourriture et nous continuons dans un petit groupe, nous ne faisons pas trop d’effort, ceux devant y restent sans rien demander. Le vent d’Est ne sera jamais vraiment gênant, mais ne va jamais vraiment nous aider.

Le premier contrôle est à Breda dans un coffee-cream ou les gâteaux ressemblent aux gâteaux allemands (beaucoup de crème, bien sucrés, une semaine pour digérer). Juste avant Thierry D. s’était fait une petite frayeur en roulant contre un poteau (enfin un plot mis sur une piste cyclable pour empêcher les voitures d’y aller). En parlant voiture, rien n’a changer en Hollande. Quand ils ont priorités (dans les ronds-points), ils ont priorité. Ils sont prêts à écraser un cycliste parce qu’ils ont priorité, donc ils éclatent les groupes. Ils roulent en plus à des vitesses inconnues en Belgique. Il faut s’accrocher et y aller. Serge un peu suicidaire y va franco, prêt à en venir aux mains avec les plus agressifs. Bon, personne n’a fini à l’hôpital, c’est toujours bon à prendre.

Après Breda, nous continuons à cinq, Frank L., Michel, John, Serge et moi. La plupart du temps, c’est Frank qui fait le tempo, j’essaye parfois de prendre un timide relais, aidé de Michel. Jérôme et son vélo couché, nous dépassent et Jérôme doit apprendre à demander le feu vert pour vélo dans les carrefours en poussant sur le bouton de demande, car nous le rattrapons plusieurs fois lorsqu’il est arrêté.

A Kinderdijk, il y a du monde, bcp d’asiatiques, il faut se faufiler à vélo. Serge qui ne veut pas aller dans les contrôles officiels se fait éjecter d’une boutique à souvenir en voulant demander un cachet. Sympa… Nous finissons donc dans le café officiel avec tout le monde.

La traversée de la Lek en bateau se fait rapidement, on n’a pas dû attendre. Ensuite, je fais le tempo, vent de face entre Gouda et Ijsselstein.  C’est épuisant, nous perdons John, qui est attendu par Michel.

Frank et moi, nous réussissons à mettre Serge devant pour les 5 km restant jusqu’au 3ème contrôle dans une Pizza.

Maintenant le vent ne sera plus défavorable jusqu’au bout, mais le problème est que Frank a des fourmis dans les jambes et roule toujours aussi vite. Je commence à donner des signes de décompositions, je n’ai pas encore 300 km dans les jambes surtout à la vitesse à laquelle on roule. Mais je m’accroche.

Le 4ème contrôle est dans une station essence, nous retrouvons toujours les mêmes cyclistes qui restent soit devant nous, soit derrière. Le soleil est enfin apparu, on peut enfin enlever quelques couches.

Il reste 80 km à faire, un peu galère pour moi. Je reste derrière, je décroche de plus en plus. 5ème et dernier contrôle à Alphen. Pas longtemps, mes compagnons de route sont pressés de partir, Frank est tellement pressé qu’il part tout seul. Nous finissons à trois, Serge, qui est de plus en plus fort reste presque tout le temps devant.

Il est 19h50 quand nous arrivons au but. Il fait encore clair. 27,2 km/h de moyenne. Pour un 300, ce n’est pas mal.

Je dois encore attendre Patrice qui arrivera vers 21h20 en buvant quelques bières avec Frank et Michel qui sont venus du bout lointain de la Belgique en camping-car et qui vont dormir sur le parking du café. Frank est prêt à faire son 1200 (600 Sicile-600 Sardaigne).

C’était un beau parcours, le soleil aurait dû se montrer plus tôt. On s’est bien amusé, mais il fallait s’accrocher.

Lien vers le parcours Strava

 

 

 

Publicités

1 réflexion sur « Sorties Avril 2019 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close